Le tigre du Cambodge, symbolique et noble cause

Les forêts du pays khmer étaient habitées par le somptueux Tigre d'Indochine jusqu'en 2007 où l'espèce a été reconnue éteinte. Depuis peu, la sauvegarde de l'habitat et les programmes de réintroduction du tigre au Cambodge s'organisent

Grâce aux actions de la WWF et de Wildlife Alliance, le félin pourrait retrouver sa place dans la jungle cambodgienne, mais cela ne se fera qu'avec le soutien des populations locales, et l'aide de donateurs. Une initiative que nous soutenons, naturellement. 

En bas de cette page, vous trouverez les initiatives et moyens de participer à la sauvegarde du tigre au Cambodge. 

Les sous-espèces de tigre

Le tigre d'Indochine Panthera Tigris Corbetti est une des sous-espèces les moins connues du tigre. Des 9 sous-espèces illustrés ci-dessus, c'est celle en haut au centre: Indo-Chinese tiger. Son aire de répartition, aux confins de la Birmanie, de la Thaïlande, du Laos, et du Cambodge, est particulièrement sauvage et difficile d'accès, rendant très difficile son étude et a fortiori sa protection. 

L'animal mesure jusqu'à 2,85 mètres de long, les mâles pesant souvent plus de 200 kilogrammes. Ils vivent dans les forêts montagneuses dans les zones frontalières des nations citées ci-dessus. Leur alimentation est constituée des espèces telles que le porc sauvage, le cerf de Schomburgk, et de grands bovins comme le banteng. Son habitat subit la pression croissante de l'homme: la déforestation, le braconnage du tigre, et aussi la décimation de ses proies naturelles par la chasse.  

Pourquoi sommes-nous particulièrement concernés? 

Car Khla, en cambodgien, signifie "tigre"! La féline silhouette de notre logo illustre notre attachement à l'animal. Et que toutes les actions qui visent à protéger la nature sauvage en Asie du sud-est nous sont chères. 

Le tigre d'Indochine : réintroduction au Cambodge

Les actions de réintroduction du tigre au Cambodge

Ayant conscience de la valeur de son patrimoine naturel, le Cambodge est l'un des "bons élèves" sud-asiatiques du développement durable. Le gouvernement cambodgien s'implique et travail de concert avec les ONG. Pour être efficace, la réintroduction du prédateur doit être préparée soigneusement. En effet, à quoi bon relâcher des tigres dans la nature, si l'animal n'y trouve pas de proies, ou pire, que la forêt grouille de braconneurs? 

Cela suppose une organisation à long terme et des moyens financiers et humains considérables: rien que pour surveiller la zone, pas moins de 150 gardes sont nécessaires. Ces gardes ont un rôle crucial auprès des habitants de la région. Celles, en particulier, qui chassent et déboisent, détruisant l'équilibre fragile de l'écosystème. La clé de voûte du programme, c'est la prise de conscience par la population que le tigre est plus précieux vivant que mort ; que les ressources durables de l'éco-tourisme seront à terme infiniment supérieures à ce qu'un braconneur peut espérer de la vente d'un tigre capturé ou abattu. 

Le travail effectué est considérable: les Cambodgiens attendent le retour de leur icône avec impatience, et les équipes sur le terrain sont optimistes. La réintroduction de tigres sont proches: prévues dans les prochains mois pour la forêt tropicale de la Chaîne des Cardamomes, elles sont programmées en 2022 pour la forêt de Mondolkuri. 

Vous pouvez soutenir la réintroduction du tigre du Cambodge de plusieurs manières: 

L'action Khla: nos poivres de Kampot et de Mondulkiri proviennent des régions concernées, et notre présence locale respecte la nature et participe aux efforts sur le terrain. Aussi, nous affectons une part des bénéfices de notre activité au Cambodge: par exemple pour chaque coffret de Poivres de Kampot acheté, nous reversons 5€ à Wildlife Alliance.  

Vous pouvez aussi faire un don directement à ces organismes: 

Le programme WWF: wwf.be/fr/nos-projets/mondulkiri/

Le programme Wildlife Alliance (en Anglais): wildlifealliance.org/tiger-reintroduction/ 

Les Saveurs du Mékong

Les Saveurs du Mékong